Le regard du président du Gouvernement valaisan

Jean-Michel Cina

Le canton du Valais encourage la fusion des communes afin de favoriser le développement de synergies. Dans les faits, les communes collaborent souvent déjà avec succès dans divers domaines. La question d’un avenir commun ne date donc pas d’hier. Le contexte économique actuel incite les communes à mener une réflexion participative sur leur avenir et la fusion peut être une réponse à cette démarche.

La question des fusions entre communes est souvent abordée sous l'angle des bénéfices qu'ils peuvent apporter en termes de développement économique – notamment touristique - et social.

Les avantages sont aisément imaginables : renforcer l’autonomie de la nouvelle et plus grande entité au niveau régional et cantonal, acquérir davantage de compétences techniques par une spécialisation des élus. Fusionner permet d’optimiser les prestations offertes aux citoyens et d’augmenter les possibilités régionales des politiques d'assainissements et d'investissements. Une fusion favorise aussi la mise en place d’une vision stratégique dans des domaines, tels que tourisme, économie, éducation ou aménagement du territoire. C'est une thématique qui est devenue centrale sur le Haut-Plateau, où les acteurs touristiques vivent concrètement la difficulté de devoir composer avec plusieurs communes pour une même destination, en termes de prise de décisions ou de choix stratégiques.

Le Canton joue un rôle d’aiguillon. Il soutient et conseille les communes concernées tout au long du processus et ne se contente pas de l’unique aide financière. Son incitation financière vise à offrir les conditions pour mener à bien la fusion et un démarrage de la nouvelle commune sur des bases saines. Le canton a intérêt à ce que les fusions débouchent sur des entités cohérentes.

powered by /boomerang