Une harmonisation fiscale à la baisse

L’analyse des finances communales montre qu’actuellement leur santé est bonne.

La marge d’autofinancement cumulée des quatre communes est d’environ 20 millions et elles disposaient d’une fortune nette de 17 millions à la fin 2013. D’importants investissements sont prévus d’ici la fin 2016, ce qui devrait déboucher sur un endettement net (supportable) à la fin 2014. Sur cette base, il est proposé que les taux soient fixés au niveau de ceux de la commune de Chermignon, soit un coefficient d’impôt à 1.2 et un taux d’indexation à 170 %.

L’influence de cette option sur les rentrées fiscales serait relativement modérée avec une perte de 650'000 CHF. Cela correspond à 1.9 % des recettes des impôts des personnes physiques et 0.9 % de l’ensemble des revenus de fonctionnement. Cette diminution serait cependant compensée par l’augmentation des recettes provenant de l’harmonisation des taxes.

powered by /boomerang